Paulette à bicyclette … ou le choix de créer des bijoux en or éthique !


Actors of Change / mercredi, juin 19th, 2019

L’extraction de l’or: des conséquences lourdes pour l’environnement et les populations locales

Vous n’êtes sans doute pas sans ignorer que l’extraction de l’or et des pierres précieuses peut s’avérer fort nuisible pour l’environnement ainsi que pour les populations avoisinantes des mines. Mais, savez-vous précisément en quoi consistent ces dégâts? Pour avoir vécu dans l’un des pays connus pour ses activités d’orpaillage illégal (la Guyane française), cette problématique me tient fort à coeur. En effet, aux fins d’extraction de l’or, des métaux lourds sont utilisés par le biais de deux techniques. La première est celle que l’on nomme l’amalgamation. Extraire de l’or suppose l’utilisation du mercure qui, mélangé aux minerais aurifères (afin de les amalgamer) et ensuite porté à ébullition, s’évapore dans l’air et des gaz néfastes se dispersent alors dans l’atmosphère pour se déposer ensuite sur les terres arables et les surfaces d’eau. Ces gaz, en plus d’être nuisibles pour l’environnement, provoquent des maladies graves parmi les populations locales qui bien souvent vivent au dépend de ces mines … Ce mercure est également retrouvé dans les eaux avoisinantes, polluant ainsi fleuves et rivières où les locaux s’approvisionnent en poissons. Par exemple, chaque année, plusieurs tonnes de mercure seraient versées dans les eaux de Guyane française. Or, quand il se retrouve en trop grande quantité, ce métal est susceptible de provoquer des malformations chez les embryons.

L’autre technique, et la plus répandue, est la cyanurisation. Les minerais d’or sont plongés dans une solution composée de cyanure de sodium pour leur permettre de se condenser et d’être par la suite récupérés.

A ces techniques nuisibles, s’ajoutent des pratiques dont on ne parle que trop peu. En Amazonie, l’extraction illégale d’or est majoritaire, entrainant des conséquences plus que déplorables: déforestation de la forêt tropicale, rejet des métaux lourds dans la nature, mise au travail de clandestins sans protection aucune, y compris des enfants, violation des droits des populations locales.

 

Savez-vous qu’il est possible d’extraire de l’or de façon écologique et éthique?

Le Fairmined Standard, un label qui certifie la provenance responsable et éthique de l’or, a l’ambition de révolutionner les pratiques indécentes de l’industrie aurifère. Initié par l’organisme « Alliance pour une Mine Responsable », ce dernier vise à interdire le travail des enfants dans les mines, instaurer des droits du travail, réduire l’utilisation de composants chimiques ainsi que stimuler l’économie locale.

 

Paulette à bicyclette … la marque qui a choisi de ne pas « avoir les mains sales ».

La marque Paulette à bicyclette a depuis quelques années à coeur de travailler avec de l’or éthique, provenant de mines d’échelle artisanale certifiées Fairmined, en Colombie, en Bolivie, au Pérou et en Mongolie. Ce faisant, elle peut garantir la traçabilité du métal depuis les mines labellisées Fairmined jusqu’au doigt de ses clients. Les bijoux sont d’ailleurs remis avec un certificat mentionnant le numéro de fonte tracée. Elle a en outre fait le choix très clair et très honorable de diminuer son utilisation d’or recyclé afin de faire stopper la pratique de l’orpaillage illégal. Les caractéristiques les plus importantes garanties par le label Fairmined sont les suivantes: aucun enfant ne travaille dans ces mines; dans la mine, hommes et femmes sont sur un pied d’égalité, y compris pour les salaires; le travail de mineur est un métier pénible, difficile, et éprouvant, mais dans les mines Fairmined les mineurs sont organisés en coopératives indépendantes et ont des conditions de travail décentes et sécurisées; le recours à des agents chimiques est limité au minimum et fait dans le respect des normes environnementales.

D’un point de vue social également, l’impact du choix de l’or équitable s’avère colossal! Pour reprendre un exemple, une bague réalisée en or équitable Fairmined génère un mois de revenu pour un mineur certifié, tandis que la même bague faite en or extrait industriellement ne rapporterait à un mineur qu’une journée de revenu. Et ceci est dû à la quasi absence d’intermédiaire entre les mineurs et les fabricants. Les mineurs étant organisés en coopérative, ils ne dépendent que d’eux-mêmes.

Paulette à bicyclette : 13, rue Paul Bert, Paris – https://paulette-a-bicyclette.com

Photos: Paulette à bicyclette.

Sources : https://paulette-a-bicyclette.com; https://loretlargent.info; https://afroculture.net/extraction-de-lor-nouvelles-solutions-et-méthode-plus-écologiques; http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2019/01/10/97001-20190110FILWWW00409-l-onu-s-inquiete-du-projet-montagne-d-or-en-guyane-francaise.php

Pour aller plus loin: https://www.wwf.fr/espaces-prioritaires/guyane/orpaillage-illegal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *