Sea Train … ou comment transformer les anciens wagons de métro en sanctuaires de la vie marine !


Slow Travel / mardi, avril 30th, 2019

 

 

Lors d’un récent passage à New York, j’ai eu l’occasion de découvrir cette initiative menée par la ville de New York: recycler les vieilles rames des métro new-yorkais pour les transformer en récif artificiel ! En effet, vidés de toutes leurs vitres, portes et matériel électrique, ces wagons sont emmenés en plein océan Atlantique pour y être plongés en grande profondeur. Non non, il ne s’agit nullement d’enfouir lâchement dans les profondeurs marines les déchets provenant de l’activité humaine pour qu’on les oublie …

 

L’objectif de ces immersions est tout aussi surprenant que judicieux: utiliser la structure en métal de ces wagons afin que les moules, éponges marines et autres mollusques puissent s’y réfugier, et ainsi attirer d’autres merveilles marines. Le but est donc d’attirer les petits poissons qui logent dans les récifs coralliens, lesquels attireront à leur tour des prédateurs, et ainsi régénérer tout un écosystème!

A l’heure où les conséquences désastreuses de la surpêche se font ressentir un peu partout dans le monde, cette initiative a tout son sens, tout comme elle a été des plus pertinentes sur la côte atlantique des Etats-Unis. En effet, cette dernière souffrait de l’absence des structures rocheuses qui servent d’abris aux poissons et devait donc faire face à une raréfaction de ses ressources marines. De la sorte, il est poursuivi un but des plus louables: régénérer l’écosystème marin en créant des habitats de récifs artificiels afin de faciliter le retour des populations de poissons …. et également relancer une activité de pêche menacée.

Cette idée de recyclage d’anciens produits de l’activité humaine avait déjà fait ses preuves dans d’autres parties du monde, notamment dans le Golfe de Thaïlande, et elle part d’une simple observation: des pêcheurs ont en effet constaté qu’aux alentours d’épaves, la pêche était plus abondante. Ici, l’initiative a débuté en 2001, notamment au large des côtes de la Caroline du Sud, pour comptabiliser pas moins de 2500 wagons immergés en 2010.

 

Cependant, on ne va pas se voiler la face, cette opération a en réalité permis à la MTA (Metropolitan Transportation Authority) de réduire ses frais de recyclage des wagons en fin de vie (dont les éléments sont de toute façon démantelés et recyclés) et aux activités de la pêche au gros … de reprendre de plus belle ! Or, même si c’est peut-être l’aspect économique qui a motivé la lancée de cette initiative, elle n’en est de toute manière pas moins louable ni légitime du point de vue de l’écologie  …

@Photographies provenant de l’exposition de Stephen Mallon, Next Stop, Atlantic, https://www.stephenmallon.com

Et vous, qu’en pensez-vous? De telles initiatives devraient-elles être menées de notre côté de l’Atlantique?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *